maieusthesie gilles cointepas

Gilles COINTEPAS            Maïeusthésie – Astrologie
Sur rendez-vous en Dordogne proche de Bergerac (24)
ou par téléphone/skype

Consultations – Supervision et certification de praticiens en Maïeusthésie
Psychopraticien n° SIRET : 82376176200017

maieusthesie telephone
maieusthesie mail
gilles cointepas astrologie

Accueillir et réhabiliter les parts de Soi

La Maïeusthésie a été inventé par Thierry TOURNEBISE qui la pratique et l’enseigne depuis plus de trente ans.

maieusthesie livres

Le nom vient du grec “maieutikê” (art d’accoucher) et “aisthésis” (l’art d’être sensible). Ce qui signifie être sensible au processus «d’accouchement de soi».

Thierry TOURNEBISE a formé plus de 15 000 personnes à la communication et l’accompagnement notamment en milieu hospitalier.
Il forme les praticiens en Maïeusthésie.

Il a écrit 6 ouvrages sur le thème de la communication et de la thérapie et a créé le site Maïeusthésie.com avec plus de 2500 pages en libre accès.

C’est une méthode d’accompagnement psychologique d’une grande délicatesse qui a pour objectif une profonde réconciliation avec soi-même. L’objectif est d’accueillir et de réhabiliter les parts de Soi qui sont en souffrance à l’intérieur de vous et qui vous influencent à votre insu.

Le symptôme « spécialement pour » retrouver une part inestimable de Soi.

Chaque partie de vous qui a été momentanément mise à l’écart, demande à être réhabilitée et se manifeste par des symptômes pour attirer votre attention.

Lorsque nous vivons quelque chose de trop douloureux, notre vécu avec toute sa charge émotionnelle, est déconnecté de notre conscience. On parle de clivage ou de « fracture » dans la psyché : celui que nous étions qui a vécu cela est mis à l’écart dans notre psyché. C’est un mécanisme inconscient de séparation et de protection nécessaire pour pouvoir continuer à vivre « malgré tout ». On parle de pulsion de survie.

Cependant, le moment venu, cette « partie de nous » mise à l’écart demande à être réintégrée consciemment. La pulsion de Vie nous pousse à terminer le processus émotionnel interrompu et à retrouver notre entièreté. Ce processus est tellement puissant qu’il se manifeste par des symptômes.

Le symptôme n’est donc pas un problème à résoudre : c’est un signal d’appel. Il est là « spécialement pour » qu’on réhabilite cette part inestimable de nous-même.
On parle ici des symptômes psychologiques, relationnels ou comportementaux, pas de ceux qui relèvent d’un traitement médical. Il arrive néanmoins que des symptômes physiques apparaissent, en correspondance avec ce qui a été vécu.

Un processus de réconciliation qui procure un apaisement durable.

Mon rôle en tant que praticien en Maïeusthésie est de suivre la piste des émotions et de favoriser la rencontre avec celui ou celle qui en est la source à l’intérieur de vous. J’instaure un dialogue avec lui et je mets en œuvre un processus de réconciliation qui procure un apaisement durable.

Ainsi votre psyché est constituée de multiples « êtres » qui font partie de vous :

  • Le bébé que vous étiez au moment de votre naissance.
  • Le petit enfant que vous étiez qui a pu subir des maltraitances.
  • L’adolescent que vous étiez avec toutes sortes d’émotions et de vécus.
  • L’homme qu’était votre père à un moment de sa vie.
  • La femme qu’était votre mère à un moment de sa vie.
  • Etc.
Certains sont en paix et constituent vos souvenirs conscients. D’autres, plus souffrants, sont profondément enfouis dans votre inconscients, mais très actifs au niveau émotionnel.

En séance, on ne cherche ni à consoler, ce qui serait nier l’être dans son vécu, ni à revivre une situation douloureuse, ce qui est contraire à la pratique de la Maïeusthésie. J’accueille l’être inestimable que vous étiez avec son ressenti. Car même si le vécu est horrible, l’être qui l’a vécu est précieux.
La considération que je lui apporte en prenant la mesure de ce qu’il a vécu lui permet de terminer le processus émotionnel qui a été interrompu. L’apaisement qui en résulte se répercute de façon concrète et durable dans votre vie.

Le symptôme disparaît lorsqu’il n’est plus utile.

Le symptôme disparaît de lui-même lorsqu’il n’est plus utile. Il n’a plus sa raison d’être lorsque la réconciliation a eu lieu avec celui qui l’a produit.

On parle d’apaisement et non de guérison car lorsqu’une part de vous se manifeste par un symptôme ce n’est pas une maladie, c’est un appel de détresse !

Toutes les informations sur le site Maïeusthésie.com